Site Loader

Nous pouvons dire que le secteur immobilier connaît toujours son envol dans le monde des affaires. Si vous êtes intéressé par le métier de marchand de biens, vous pouvez très bien y parvenir. Il vous faut juste connaître la base du marchand de biens et le statut juridique que votre entreprise doit entreprendre. Dans ce guide, nous vous offrons la possibilité de savoir davantage sur le marchand de biens.

Qu’entend-on par un marchand de biens ?

Un marchand de biens est une personne ou une entreprise qui propose comme activité de vendre un bien immobilier. Il est dit revendeur, car il a d’abord acheté le bien en question avant de le vendre pour réaliser des bénéfices. Mais pour qu’il puisse acquérir des plus de revenus, il doit d’abord rénover l’immobilier. Les biens les plus fréquents que propose un marchand peuvent être :

Lire également : Où travailler en ressources humaines ?

  • Un immeuble ;
  • Un terrain ;
  • Une maison.

Vous pouvez parfaitement débuter votre activité professionnelle en ayant comme projet un marchand de biens. Cette activité ne nécessite pas de compétences ou de qualification professionnelle. Il suffit juste que vous ayez le sens du commercial et une bonne stratégie pour développer votre activité.

D’ailleurs, vous pouvez visiter https://www.emprunter-malin.com/marchand-de-biens/ pour savoir les nécessaires si vous voulez vous engager dans le métier et le réussir.

Sujet a lire : Externaliser les ressources humaines de son entreprise : bonne ou mauvaise idée ?

Quel statut doit avoir votre entreprise pour être un marchand de biens ?

Avant de vous lancer dans le métier de marchand de biens, vous devez savoir qu’il exige un statut de société commerciale. Il est primordial de l’avoir pour sécuriser votre patrimoine. 

Pour votre entreprise, vous pouvez vous associer avec plusieurs personnes et avoir les statuts suivants :

  • La SAS ou Société par Actions Simplifiée : elle se caractérise par une responsabilité limitée aux apports. Les associés proposent leurs apports en nature ou en numéraire pour avoir part aux actions de l’entreprise ;
  • La SARL ou Société à Responsabilité Limitée : les associés donnent leurs apports pour globaliser le capital de l’entreprise. Ils sont actifs dans la vie de la société et surtout dans la prise de décision.

Mais vous pouvez aussi être l’unique actionnaire de votre entreprise et choisir entre :

  • La SASU ou Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle : vous êtes le seul à prendre une décision concernant la fonctionnalité de votre entreprise ;
  • L’EURL ou Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée : ce statut est comme la SARL, mais qui repose sur une personnalité morale unique.

Quelles sont les obligations d’un marchand de biens ? 

Pour que votre entreprise suive la norme, votre statut de commerçant doit suivre les obligations suivantes :

  • S’enregistrer au RCS ou Registre du Commerce et des Sociétés ;
  • Avoir une obligation comptable pour les comptes annuels ;
  • S’adhérer à une assurance de responsabilité civile professionnelle ;
  • Détenir des diagnostics et des certificats pour la revente ;
  • Se procurer d’un bail de location ;
  • Posséder une autorisation de construire