Site Loader

Les indicateurs clés de performance, ou Key Performance Indicators (KPI), jouent un rôle essentiel dans le flux de trésorerie d’une entreprise, car il s’agit d’une action qui permet de construire un tableau de bord pour le contrôle de gestion. En effet, chaque indicateur financier permet à l’entreprise d’être en mesure de connaître ses performances dans la réalisation de ses objectifs financiers. Ainsi, en plus d’aider dans la construction d’un tableau de bord de gestion financière, les indicateurs clés de performance occupent une place majeure dans la rentabilité à long terme et la croissance du chiffre d’affaires des entreprises. 

Peu importe le projet, chaque indicateur financier permet également à une entreprise de suivre et d’évaluer efficacement les progrès réalisés durant une période prédéfinie. Grâce à un outil qui peut fournir un rapport de KPI, l’entreprise peut ainsi identifier les données sur les points forts du business et les opportunités d’amélioration pour le projet. En fournissant des données précises sur le flux de trésorerie, le taux de satisfaction client, la marge brute, la rentabilité du business, le fond de roulement ou l’efficacité du plan d’action, les indicateurs clés de performance permettent une prise de décision financière éclairée. 

Lire également : Rationalisation des dépenses : Guide de négociation des tarifs de gaz professionnels

Au lieu de dépenser de l’argent dans le recrutement d’un expert-comptable, l’outil qui peut fournir un rapport de KPI vous permet de faire le calcul des données financières de façon précise. Coup de loupe sur l’usage des indicateurs de performance pour construire un tableau de bord pour le contrôle de gestion. 

Importance des KPI pour la prise de décisions financières 

Comme susmentionné ci-haut, les KPI Controle de gestion, ou indicateurs de performance, jouent un rôle crucial dans le flux de trésorerie d’une entreprise. Peu importe le secteur d’activité, créer un tableau de bord avec ce moyen permet aux entreprises d’évaluer et de mesurer leur performance financière. Ainsi, elles pourront faire une analyse du plan d’action efficace pour mieux atteindre les objectifs financiers dans une période prédéfinie. Ces indicateurs sont des fournisseurs de données essentielles sur des aspects importants, comme : 

En parallèle : Diffuser la bonne musique : quel impact sur le comportement d'achat des clients ?

  • État de la trésorerie de l’entreprise ;
  • Marge brute ;
  • Rentabilité à long terme du business ;
  • Taux de satisfaction client ;
  • Coût et croissance du projet ;
  • Fond de roulement.

Pour l’entrepreneur, l’exploitation de ces aspects lui permet d’être en mesure de prendre des décisions éclairées et stratégiques pour atteindre les objectifs financiers dans le chiffre d’affaires. L’analyse des tendances, des points forts et des faiblesses de l’entreprise aide également dans l’orientation des actions et des investissements au cœur du projet. 

Types d’indicateur couramment utilisés 

Les types de Key Performance Indicators (KPI) les plus couramment utilisés varient en fonction des domaines d’activité spécifiques d’une entreprise. Parmi les plus populaires, on retrouve les indicateurs financiers de chiffre d’affaires, de marge bénéficiaire, de satisfaction client, de taux de conversion des clients, de coût par acquisition, de taux de rotation des stocks, et de fidélisation des clients. Ces derniers sont des fournisseurs d’informations essentielles qui contribuent à la gestion financière, opérationnelle et commerciale d’une entreprise. L’exploitation de la marge bénéficiaire, de la rotation des stocks, de la satisfaction et de la fidélisation des clients constitue un excellent moyen de personnaliser les actions pour améliorer les performances selon la période prédéfinie. 

KPI Contrôle de gestion : méthodes pour définir un indicateur pertinent 

Vous cherchez un moyen de définir les indicateurs pertinents pour améliorer la gestion à long terme ? Commencez par clarifier votre objectif financier et identifiez les domaines d’activité qui contribuent à la réalisation de ce dernier. Sachez que les indicateurs doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, pertinents et temporellement définis (SMART). Enfin, évaluez et ajustez les KPI en fonction de l’évolution de la gestion, que ce soit au niveau des clients, des stocks, etc. Ainsi, au lieu de dépenser de l’argent dans le recrutement d’un expert-comptable pour un calcul sur mesure, ces indicateurs vous permettront de mieux gérer votre entreprise.